lundi 29 août 2016

Sexy butterfly


The silver-washed fritillary (Argynnis (ex Dryas) paphia) is deep orange with black spots on the upper side of its wings. The male possesses scent scales (androconium) on the upper side of the forewing that run along veins one to four. The scent produced from these scales is a pheromone and attracts females and helps to distinguish it from other species.

Adults mainly feed on the nectar of bramble, thistles, and knapweeds, and also on aphid honeydew. It is pictured here on Eupatorium cannabinum. Its preferred habitat is thin, sunny, deciduous woodland, especially oaks.
Unusually for a butterfly, the female does not lay her eggs on the leaves or stem of the caterpillar's food source (in this case common dog violets), but instead one or two meters above the woodland floor in the crevices of tree bark close to clumps of violets. When the egg hatches in August, the caterpillar immediately goes into hibernation until spring. Upon awakening, it will drop to the ground, and feeds on violets close to the base of the tree. It will make its chrysalis amongst the ground vegetation, and the adults will emerge in June.

The silver-washed fritillary is found over much of the Palearctic Eco zone – Algeria, Europe, temperate Asia and Japan. It was in decline in the UK for much of the 1970s and 1980s, but seems to be coming back to many of its old territories.

dimanche 28 août 2016

Papillon séducteur


Le Tabac d'Espagne (Argynnis paphia) est un papillon appartenant à la famille des Nymphalidae. Il vole en une génération entre mai et septembre suivant sa localisation[].

Il s’agit ici d’un mâle de couleur fauve orangé vif, d’où son nom, orné de points et de stries noires, dont quatre épaisses stries androconiales (plage d’écailles émettant des phéromones) sur les nervures postérieures de l’aile antérieure. La femelle est plus terne.

C'est un papillon des clairières et allées forestières. Il butine ronces et chardons principalement. Sur la photo, il est sur une plante mellifère, l’Eupatoire chanvrine.
Il hiverne à l'état de jeune chenille dans les crevasses des écorces des arbres où les œufs ont été pondus. En mars, elle gagne les violettes, sur lesquelles elle se nourrit la nuit, se dissimulant sous les feuilles durant la journée.

Le Tabac d'Espagne réside en Algérie (Afrique du Nord) et en Eurasie, dans l'ensemble de l'Europe (notamment dans tous les départements de France métropolitaine mais pas au nord de l'Angleterre et de la Scandinavie et au sud de l'Espagne et du Portugal), en Turquie, Asie tempérée et jusqu'en Yakoutie et au Japon.

Happy trio



Every day our lovely Border Collie Laïka enjoys her favourite hobby: barking among the rocks in order to have our goat Manon and billy goat Isard back in the stable. Without success in many cases as the grass is much more tasty and the view of the valley much more beautiful from the top of mountain.

mercredi 24 août 2016

Là-haut sur la montagne


Comme chaque jour, Laïka, notre Border Collie, s’est livrée à son passe-temps favori : intimer l’ordre à la chèvre Manon et au bouc Isard, de rentrer à la ferme. Sans grand succès d’ailleurs, car l’herbe est bien trop bonne dans les rochers et la vue bien trop jolie de là-haut.  

lundi 22 août 2016

Below an umbrella


I saw it every day, these last weeks, well hidden below a maple leaf. It is Phaneroptera falcata, the sickle-bearing bush-cricket, a species of bush-cricket. Its elytra are of the same color and pattern than the leaf so you, and predators, can hardly see it with the exception of its red eyes.
Due to its small muscles, it does not jump a lot but can fly.  
Females lay down eggs inside leaves like those of Prunus spinosa (blackthorn, or sloe) which are very common here.
I found a juvenile of the same species in spring.
 
 
Phaneroptera falcata has been extending the northern limits of its range in mainland Europe in recent decades.  Vagrant adults are occasionally found in Britain, and a small, but apparently established, colony was discovered near Dungeness in Kent in 2015.

dimanche 21 août 2016

L'été sous un parasol



Depuis plusieurs jours je la retrouve à chacune de mes promenades, bien protégée sous une feuille d’un jeune érable. C’est une jolie sauterelle verte femelle, Phaneroptera falcata. Son camouflage est idéal puisque la structure de ses élytres (aile dure aussi appelée tegmen) est proche de celle de la feuille. Seuls ses yeux rouges la trahissent quand on a le nez dessus.
Elle ne possède pas de muscles puissants et dont saute peu, mais peut voler bien sûr. A noter que les tympans des sauterelles sont situés sur les tibias antérieurs.
 
Les femelles déposent leurs œufs à l'intérieur des feuilles, par exemple des prunelliers, arbustes fréquents ici.
J’avais déjà rencontré la forme juvénile au printemps.



Cette sauterelle est assez fréquente en Europe Occidentale, mais absente dans le  sud-est de la France (où elle est remplacée par l'espèce proche, Phaneroptera nana). On la trouve aussi dans le Benelux, mais elle est absente en Allemagne du nord. Peut-être dû au changement climatique, on commence à la trouver au Royaume Uni.

mercredi 17 août 2016

Eagle's nest

On the slope of the Black Mountain, after the village of Dourgne I already mentioned, is situated another nice village, Sorèze, built around its former old Abbey which has been successively a Royal Military college, an Imperial Military college, and now Dom Robert Museum.
 
On the right hand side (nr 25), excellent restaurant

But between the first settlements during the Palaeolithic and the 12th Century AD, the village was not settled at the bottom but on top of the mountain, in a place named Berniquaut, where ruins of the castrum are still visible nowadays.


Due to this long period of human occupation and to the nice scenery as well the walk up to the top is an effort that you should not regret.


On the right hand the Paleolitic caves, on the left hand the village of Durfort (Copper city) and on the horizon the Saint Ferreol Lake.

Nid d'aigle

Sur le piémont de la Montagne Noire, après le village de Dourgne dont j’ai déjà évoqué l’histoire mouvementée lors de la croisade contre les Albigeois, se trouve un autre joli village, Sorèze, lové autour de son ancienne abbaye bénédictine devenue école militaire Royale puis Impériale et aujourd’hui Musée Dom Robert.
 
  Sur la droite (n°25), un excellent restaurant !
Mais le village n’a pas toujours été placé au pied de la montagne. Depuis les premières occupations humaines au Paléolithique et jusqu’au XIIème siècle, il se situait à Berniquaut, en haut de la Montagne, où des vestiges du castrum sont encore visibles.
 

 


Du fait de la longue période d’occupation humaine ainsi que de la vue imprenable sur la Montagne et sur la plaine que l’on a de là-haut, la balade vaut le détour.





Sur la droite versant sud du castrum de Berniquaut et cavernes paléolithiques, à gauche village du cuivre de Durfort et à l’horizon bassin de Saint-Ferréol

dimanche 14 août 2016

Flying zebra

The Scarce Swallowtail (Iphiclides podalirius) is a Palearctic swallowtail butterfly found in gardens, fields and open woodlands.

Its Latin name comes from Podalirius, son of Asclepius, god of medicine in ancient Greek mythology. With his brother, Machaon (name given to a closely related butterfly), he was highly valued surgeon and medic in the Trojan War on the side of the Greeks and took part of the Trojan horse commando.
It is also called Sail Swallowtail due to the form its wings when at rest.


It is widespread throughout Europe, with the exception of the northern parts, and eastwards across Asia Minor and Transcaucasia as far as the Arabian Peninsula, Pakistan and the Republic of India, and western China. A few specimens of the Scarce Swallowtail have been reported from central Sweden and the UK but they were probably only strays and not migrants. The scarcity of UK migrants is responsible for the English common name.

The Scarce Swallowtail is getting rarer as the blackthorn bushes are being cleared. The butterfly is now protected by law in several European countries.

Zèbre volant



Le Flambé, Iphiclides podalirius, doit son nom à la coloration des ailes par six bandes noires sur l’aile antérieure. L’aile postérieure a des lunules marginales bleues ainsi qu'un ocelle bleu cerné de noir et surmonté d'un arc orange. Comme le papillon Machaon, il doit son nom à Polalirius, fils d’Esculape, Dieu grec de la médecine; médecins eux aussi, ils soignèrent les guerriers grecs durant la guerre de Troie et participèrent au commando dans le cheval.
On l’appelle aussi Voilier du fait de la forme de ses ailes quand elles sont repliées.
Reconnaissable à ses grands vols planés, c’est un grand papillon (50 à 70 mm), le mâle est plus petit que la femelle.

Il vole de fin mars à septembre dans les lieux fleuris qui lui conviennent : jardins, vergers, bois clairs, collines, et moyenne montagne comme ici.

Il a une, deux, ou trois générations par an et est migrateur dans la partie nord de son aire.
Le Flambé est présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique. On le trouve aussi dans toute l'Asie tempérée et dans toute l'Europe sauf au nord. Il est résident et migrateur en Belgique, migrateur en Hollande, dans le nord de l'Allemagne et de la Pologne et dans les États baltes. Il est protégé dans plusieurs pays d'Europe et en France dans la région Île-de-France.

jeudi 11 août 2016

Pans, clowns and deer...


Every first Sunday of August, the flea market in the nearby small city of Saint-Paul-Cap-de-Joux that I never miss.

As every year, colourful old tin pans are leaving their attic just for you. 

Toys like these clowns are ready for adoption.
 
And among cups and glasses, a deer is smiling too when looking at you.

Des pots, des clowns, un cerf, mais pas de raton laveur.


Saint-Paul-Cap-de Joux, une brocante que je ne manque jamais, chaque début août.

Cette année, comme d’habitude, les émaillés étaient sortis des greniers.
 
Des petits clowns attendaient un amateur.

Et il y avait aussi le massacre d'un cerf, tout sourire...
 

mardi 9 août 2016

Sunny creek



Having a walk on the creek side. Thousands of suns are shinning like small diamonds.

Ruisseau de diamants



Petite balade le long du ruisseau du Sant parsemé de milliers de petits reflets.

samedi 6 août 2016

Food for baby ants



I already made a post on Helleborus foetidus, and mentioned that the plant is using two sorts of insects to have a successful reproduction. The first helps for pollination and the second, ants, for seeds dispersion.
Part of the grain, the elaiosomes (From the Greek “oil”, elaios and “body”, some), rich in lipids and proteins, here in white, attracts ants, which take the seed to their nest and feed the elaiosome to their larvae.
This type of seed dispersal is termed myrmecochory from the Greek "ant" (myrmex) and "dispersal" (kore). This type of symbiotic relationship appears to be mutualistic.

Graines de fourmis


J’ai déjà eu l’occasion de vous présenter l’Hellébore fétide et de vous parler de sa formidable coopération avec deux sortes d’insectes, l’une pour la pollinisation, l’autre, les fourmis, pour la dissémination des graines.
En effet, les fourmis sont attirées par l’élaïosome (du grec elaios- huile et some- corps),  cette partie blanche sur la photo, riche en lipides et protéines, dont les fourmis nourrissent leurs larves, semant ainsi les graines d’hellébore en chemin.
C’est la myrmecochorie (du grec myrmex- fourmi et kore - dispersion).

mercredi 3 août 2016

Smart fly



This nice fly with large wings and greyish dots is Ectophasia crassipennis (from Latin crassus- big and penna – wing). Here is a male with the dark band on the abdomen.
This species is present in Southern Europe and warmer parts of Central Europe.
It can mostly be encountered from early August through late September feeding on nectar of flowers (especially of Apiaceae and Asteraceae species).
The larvae are parasitic of Hemiptera (Pentatomidae, Acanthosomatidae, Coreidae and Lygaeidae species).

Mouche à fleurs


Cette jolie petite mouche aux ailes grisées, est une Phasie crassipenne (Ectophasia crassipennis, du latin crassus- grosse et pennae - aile). Il s’agit ici d’un mâle avec une bande centrale sombre sur l’abdomen.
On trouve cette espèce en Europe du sud et dans les régions chaudes d’Europe centrale.

Elle se nourrit du nectar de certaines fleurs (surtout Astéracées et Apiacées) et est donc pollinisatrice.
Les larves parasitent d’autres insectes en particulier les punaises. Elle est donc utilisée en lutte biologique.

lundi 1 août 2016

Keep looking for it!




Trapariás pas d'aiga dins la mar
You would not find water in the sea
used to say my grandmother to my grandfather when he could not find something that was just in front of his nose. 

Introuvable!



Trapariás pas d'aiga dins la mar
Tu ne trouverais pas de l’eau dans la mer

Phrase que j’ai souvent entendue dire par ma grand-mère à mon grand-père quand il ne trouvait pas quelque chose pourtant bien en évidence devant son nez.