samedi 30 juillet 2016

Little bells in the morning


Erica cinerea (bell heather, or heather-bell) is the most common specie of ericaceae, native to western and central Europe. We find it here together with Calluna vulgaris (known as common heather, ling, or simply heather).
Contrary to its name (cinerea meaning "ash coloured" in latin) its bell-shaped flowers are purple (rarely white) and produced in mid- to late summer.
Erica cinerea mostly occurs on moors and heathland with relatively dry, acidic, nutrient poor soils.

Like blueberry and cranberry, bell heather contains arbutin, a traditional treatment for urinary tract infections.

Petites clochettes sous la rosée



La bruyère cendrée (Erica cinerea) est la plus commune des espèces de bruyères d'Europe. On la trouve dans nos montagnes en association avec la callune.
Comme son nom ne l’indique pas, elle présente des fleurs rose pourpré, en grappes, de juillet à novembre.
Elle se plait sur les sols acides ensoleillés.

Cette espèce de bruyère est utilisée pour ses propriétés antiseptiques urinaires et diurétiques ainsi que pour éliminer l'excès d'acide urique. L'analyse de la plante a permis d'identifier l'agent thérapeutique principal que l’on trouve aussi dans la canneberge et la myrtille: l'arbutine.

jeudi 28 juillet 2016

Singing at night

Around the Mediterranean Sea, cicadas are singing. We do have some that come from the Black Mountain southern slope, but the singers in the night here are field crickets (Gryllus campestris ).

 Female (with its ovipositor)

They belong to the Orthoptera order which includes the grasshoppers we can find here too. Crickets are vegetarian. The males make a burrow with a platform at the entrance from which they attract females with their courtship stridulation.
 

 
Males are territorial and defend their burrows fiercely. They are used in Asia and particularly in China for fighting.
 

Musiciens de nos nuits d'été

Le bord de la Méditerranée a ses cigales, nous en avons aussi quelques-unes qui ont passé la ligne de crête de la Montagne Noire, mais ce qui enchante nos nuits d’été ce sont les grillons champêtres (Gryllus campestris ).
 
 Femelle (pourvue de l’ovipositeur)

C’est un Orthoptère, tout comme le sont les sauterelles, également nombreuses ici, et les criquets. Il vit dans son terrier, est végétarien, solitaire et très territorial.
Les orthoptères sont capables d'émettre des sons par le mouvement de différentes parties du corps. On parle de stridulations ou de « chant ». Ce sont en général les mâles qui émettent ces sons en frottant leurs deux ailes antérieures (les tegmina) l'une contre l'autre.

 
Quand nous étions enfants, nous aimions les déloger de leurs terriers, les « tuter », avec une brindille ou en versant de l’eau dedans.
 


Le naturel belliqueux des grillons a conduit à les dresser pour des "combats" très appréciés en Asie, et notamment en Chine.
 

lundi 25 juillet 2016

Goat's music

Last Saturday, we attended the Occitan festival « Camins de crabas » (to be pronounced camis de carbos, meaning goat paths) that takes place every July in Castres.

Many goats were raised in our Black Mountain in the past and their skin were used for many things including amazing bagpipes, named crabas (goat in Occitan).

 
Thirty years ago these crabas as well as local grailes (oboes) were made again to play old songs and dances that were collected in villages to prevent them to disappear. These tunes used to be played during feasts and weddings.
 
 
 

dimanche 24 juillet 2016

Biquette musicale

Samedi dernier a eu lieu à Castres le festival occitan « Camins de crabas » (prononcer camis de carbos, chemin de chèvres).

Il y a depuis longtemps une tradition d’élevage de chèvres dans notre Montagne Noire, comme en témoigne cette étonnante cornemuse faite d’une peau de chèvre entière retournée.


Il y a une trentaine d’années, des passionnés ont fait refaire ces « crabas » et « grailes », sortes de petits hautbois, et recherché dans les villages les airs anciens qui étaient traditionnellement joués lors des fêtes villageoises ou des mariages.

 



 

samedi 23 juillet 2016

One year spent discovering with you



One year ago, I began sharing with you all the small treasures I find every day in my small valley of the creek le Sant: butterflies, flowers, forests, Occitan proverbs… in the beautiful Black Mountain, south of France.
After 225 posts and 80000 visitors, we still have so many to discover together: trees, small villages, minerals, night skies, and more butterflies, flowers, mushrooms…
Let’s start the second year.

Un an de découvertes



Voici un an que je partage avec vous les petites merveilles de notre vallée du Sant, ses papillons, ses fleurs, ses forêts, son ruisseau, ses proverbes occitans… dans cette belle Montagne Noire, au Sud du Tarn.
Après 225 posts et 80000 visiteurs, il y a encore beaucoup à explorer ensemble : des arbres, des petits villages, des minéraux, des cieux étoilés, et encore d’autres fleurs, papillons, champignons...
C’est parti pour une nouvelle année.

jeudi 21 juillet 2016

No devil in the forest



When having a walk these last months in the nearby forest, I wondered which plant had these opposite leaves. I was sure having seen it earlier. When the yellow flowers appeared with their prominent stamens I found it was one of the species of Hypericum we had in the garden of a former house.
 
All members of the genus may be referred to as St. John's wort, their blooming period of the year. The genus name Hypericum is derived from the Greek words hyper (above) and eikon (picture), in reference to the tradition of hanging plants over religious icons in the home during St John's Day, to ward off evil.
There are more than 400 individual species in the genus varying from herbaceous annual or perennials.
The genus has a nearly worldwide distribution, missing only from tropical lowlands, deserts and Polar Regions.
Some species are used as ornamental plants and have large, showy flowers. Many cultivars have gained the Royal Horticultural Society's Award of Garden Merit.
 
Common St. John's-wort (Hypericum perforatum) has long been used in herbalism. It was known to have medical properties in Classical Antiquity and was a standard component of Theriac. It is today grown commercially for use in herbalism and medicine. Two main compounds of interest have been studied in more detail: hyperforin and hypericin. As psychiatric medication, research data supports a noticeable effect in many cases of light and medium depression.
However it must be used with care because it can reduce the clinical efficacy of several drugs and have adverse effects on heart disorders.

Mille mystères, mille vertus


 
Depuis quelques temps j’étais intriguée par une plante dans la forêt, aux feuilles simples, opposées, de forme ovale à lancéolée. Je l’avais déjà vue quelque part. Ce n’est qu’à l’éclosion des fleurs, d'un jaune vif avec de nombreuses étamines que j’ai reconnu une des espèces d'une plante que nous avions dans le jardin d’une des maisons où nous avons habité : c’est du millepertuis.

Le nom Hypericum vient du grec hyper (dessus) et eikon (image), en référence à la tradition de suspendre des plantes sur les icônes à la Saint-Jean pour éloigner le diable. Et le mot millepertuis signifie mille trous et vient de l'espèce commune européenne Hypericum perforatum qui possède de petites glandes translucides. En observant les feuilles par transparence, ces glandes donnent l'impression d'une multitude de minuscules perforations. En Français, comme dans de nombreuses langues, son principal nom commun est herbe de la Saint Jean, période de sa floraison.
Le genre Hypericum est composé d'environ 400 espèces réparties dans le monde entier, sauf dans les déserts et les régions arctiques.
Pour la beauté de sa fleur, de nombreuses variétés ont été développées en horticulture.
Bien connu des Anciens, le millepertuis fut surnommé le « chasse-démon » (Caça diable ou Chasse diable en Occitan) et faisait partie du Thériaque. Il est aujourd'hui à l'origine de plusieurs anti-dépresseurs qui ont essayé de copier sa molécule active. Sous forme d’huile, il sera efficace sur les brûlures, les douleurs articulaires, etc. Cependant, le millepertuis est un inducteur enzymatique pouvant, comme le pamplemousse ou l'ail, rendre inefficace de nombreux médicaments ; son utilisation en médecine alternative doit donc être parcimonieuse. Il existe aussi plusieurs contre-indications dont en particulier les problèmes cardiaques car il peut provoquer arythmie et tachycardie chez plusieurs sujets.

mardi 19 juillet 2016

Flying sapphire

Demoiselles (Calopteryx virgo) are in large number those weeks on the creek side. Like flying sapphire the blue males are chasing themselves and stop from time to time on the plants of the bank or on my hand.
 
Not so easy to shoot them when being on my right hand.
 
Demoiselles and dragonflies ancestors appeared on Earth more than 300 million years ago. Thanks to the higher oxygen concentration at that time, they managed to be giant insects, more than 70 cm wide. 

dimanche 17 juillet 2016

Petit saphir des bois

Les demoiselles (Calopteryx virgo) ont pris possession du ruisseau. C’est une ronde incessante de petits saphirs qui se poursuivent puis viennent se reposer sur les berges… ou sur ma main.
 
Pas toujours facile pour prendre la photo de la main gauche.

Les ancêtres des libellules et des demoiselles sont apparus sur terre il y a plus de 300 millions d’années. Du fait de la plus forte concentration en oxygène de l’atmosphère à l’époque, c’étaient des insectes géants mesurant près de 70 cm d’envergure.
 

jeudi 14 juillet 2016

Dead or alive?

Flea markets season is here.
Always the same dilemma: either focussing on finding THE object to buy or on shooting the most funny?  
Some days ago, on a nice flea market under the sun in Aurillac, I met this nice fox, more alive than dead.
 
 
Coming flea markets around here:
https://vide-greniers.org/81-Tarn

mardi 12 juillet 2016

Mort ou vif ?

La saison des brocantes bat son plein.

Et c’est chaque fois le même dilemme: chiner ou photographier? Bien regarder partout pour trouver l’objet rare que l’on cherche depuis des mois, négocier... ou bien, sélectionner les objets les plus insolites et trouver le meilleur angle de prise de vue.
L’autre jour, dans une sympathique brocante sous le soleil d’Aurillac, j’ai donc fait une petite pause pour pouvoir garder un souvenir de ce renard inattendu à l'allure de vieux loup de mer.


Alors, où aller dans les prochains jours ?

lundi 11 juillet 2016

Hunting horn concert

After violin two years ago and piano last year, the owner of the Castle of Massaguel, a nearby village, made it available two weeks ago for an interesting concert with the hunting horns playing group les Echos des provinces.


Those talented musicians are usually playing in the Castle of Chambord (the Loire Valley) and in the Puy du fou shows.
 
 

 

After a very nice evening, they ended with a surprising interpretation of "Ode to Joy", the final movement of Ludwig van Beethoven 9th Symphony, our Anthem of the European Union.
 
Indeed a very nice evening for those who decided to attend.
In Chambord Castle
 
All of us already wait forward next year concert in Massaguel.
http://chateaudemassaguel.wix.com/chateau-de-massaguel

lundi 4 juillet 2016

J'entends le son du cor, le soir, au Château

Samedi dernier, les villageois, voisins et vacanciers ont eu le plaisir d’écouter un superbe concert de cor de chasse au château de Massaguel.

Cette année, le propriétaire a eu la bonne idée d’offrir la cour du château à la troupe les Echos des Provinces, composée de virtuoses et passionnés de cet instrument qui se produisent dans les cadres aussi majestueux que ceux de Chambord et du Puy du Fou.







Après sonneries de chasse, farandoles, chants a capella et plusieurs rappels du public enthousiaste une dernière très belle surprise avec une interprétation de violon et cors, douce et sincère de l’Ode à la joie de Beethoven, notre hymne européen. Particulièrement à propos dans ce château qui arbore la colombe de la paix sur son blason.


Réellement, une superbe soirée pour toutes celles et tous ceux qui avaient choisis d’y venir.
 
A Chambord

On attend déjà avec impatience le concert de l’été prochain au Château de Massaguel.

vendredi 1 juillet 2016

Sage proverbe occitan du mois




Bal maït una céba sul croustil qu’un perdrial qué vola
Il vaut mieux un oignon sur un bout de pain qu’une perdrix qui vole

Proche du français “Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras” et de l’anglais A bird in the hand is worth two in the bush” (un oiseau dans la main vaut mieux que deux dans le bois) qui a conservé l’image de l’oiseau, archétype de l’objet insaisissable, déjà présente dans le proverbe Latin du XIIIème siècle “Plus valet in manibus avis unica quam dupla silvis » .

La Fontaine (1621-1695) dans sa fable « Le petit Poisson et le Pêcheur » a lui abandonné les oiseaux pour une petite carpe :
Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c'est folie ;
Car de le rattraper il n'est pas trop certain.
Un Carpeau qui n'était encore que fretin
Fut pris par un Pêcheur au bord d'une rivière.
Tout fait nombre, dit l'homme en voyant son butin ;
Voilà commencement de chère et de festin :
Mettons-le en notre gibecière.
Le pauvre Carpillon lui dit en sa manière :
Que ferez-vous de moi ? je ne saurais fournir
Au plus qu'une demi-bouchée ;
Laissez-moi Carpe devenir :
Je serai par vous repêchée.
Quelque gros Partisan m'achètera bien cher,
Au lieu qu'il vous en faut chercher
Peut-être encor cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat ? Croyez-moi ; rien qui vaille.
- Rien qui vaille ? Eh bien soit, repartit le Pêcheur ;
Poisson, mon bel ami, qui faites le Prêcheur,
Vous irez dans la poêle ; et vous avez beau dire,
Dès ce soir on vous fera frire.

Un tien vaut, ce dit-on, mieux que deux tu l'auras :
L'un est sûr, l'autre ne l'est pas.


English version being done