mardi 17 mai 2016

Citron et violette

Annonciateur du printemps, il a été l’un des premiers à envahir la lisière de la forêt, c’est le papillon citron (Gonepteryx rhamni). Pris ici sur le vif au moment de s’envoler après avoir butiné une violette, cela permet de voir son corps couvert de fins poils duveteux.

Ce qui est assez rare car il reste toujours fermé quand il est au repos sur une fleur pour mieux ressembler à une feuille.
Son nom commun vient bien sûr de sa couleur, que l’on retrouve avec  Zitronenfalter en allemand, Citroenvlinder en néerlandais et Listkowiec cytrynek en polonais. Son nom Brimstone en anglais vient aussi de sa couleur mais en référence au souffre dont c’est l’ancien nom. Il s’agit d’un mâle car la femelle a un jaune moins éclatant.
 
Il est présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique. On le trouve aussi ailleurs en Europe sauf tout au nord.
C’est l’un des papillons qui a la plus grande longévité (plus d’un an) et qui hiberne dans la nature. Si on le dérange ou le capture, il tombe dans un état cataleptique de mort apparente. Autre ruse après celle de passer pour une feuille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire