lundi 30 mai 2016

Wonderful surprise

After a day working in the garden, I was just coming back when I suddenly saw this wonderful butterfly at the bottom of a fern.



It is a giant peacock moth, Saturnia pyri, also called the giant emperor moth, the largest European Moth.
As the European peacock we already met (post dated 11 April in Fauna & Flora), it has eyespots on the body which resemble a peacock feather, origin of its name. These spots mimic eyes to deceive potential predator.
 
 
Like many butterflies living at night, it never eats. The adults fly from April to June and live only a week dedicated to reproduction. The male has big antenna and can detect a female several kilometers around.
Because this butterfly is so beautiful, Vincent Van Gogh decided to paint it:



In a letter to his brother he wrote: “Its coloration is astonishingly distinguished: black, grey, white, shaded, and with glints of carmine or vaguely tending towards olive green; it’s very big”.

He drew the moth with black chalk and then used a fine pen and brown ink to fill in the legs and antennae. He used brown ink to accentuate the dark parts of the moth. He used the same ink with a pen and brush to draw a frame around the image. In his notes he explains why he intentionally decided to draw the moth instead of making a painting of it:
“To paint it I would have had to kill it, and that would have been a shame since the animal was so beautiful”.

Merveilleuse surprise

Après une journée de jardinage, je rentre les outils quand je tombe émerveillée devant un papillon majestueux. Il est là, magnifique au soleil couchant, posé au pied d’une fougère.



C'est un Grand paon de nuit, Saturnia pyri, le plus grand papillon d'Europe.
Comme le paon de jour que nous avons déjà vu (post du 11 avril dans Faune et Flore), il doit son nom à des cercles de couleur sur ses quatre ailes, les ocelles qui rappellent l'ornementation des plumes de la queue des paons. Il s’agit d’un moyen de défense pour effrayer les prédateurs et effectivement on dirait aussi un œil qui vous regarde.

 
Il est  monovoltin (une génération annuelle) et, comme beaucoup d'espèces nocturnes, il ne s'alimente pas, d'où l'absence de trompe et une durée de vie très réduite. Visible entre mars et juin, il ne vivra qu'une semaine environ uniquement occupé à se reproduire. Le mâle, muni d'antennes très développées localise les femelles jusqu'à plusieurs kilomètres. La femelle ne porte que des antennes atrophiées.

Ce papillon de nuit est présent de l'ouest et du sud de l'Europe jusqu'au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Il semble en forte régression et une enquête sur sa répartition actuelle est en cours.

Il est tellement beau qu’il inspira Vincent Van Gogh :


Qui le décrira ainsi dans une lettre à son frère “Sa coloration est particulièrement distinguée: noir, gris, blanc, ombrée et avec des éclairs carmin ou tendant vaguement vers le vert olive ; il est très gros ».

Il le dessina d’abord et expliqua pourquoi dans ses notes il n’avait pas fait une peinture directement « Pour le peindre, j’aurais dû le tuer, et cela aurait été une honte car cet animal est si beau ».
 
 

vendredi 27 mai 2016

My garden in the woods

We already found these flowers in February and early March.



The wild strawberries are now quite ready for an excellent coulis (to be preferred against being consumed fresh to avoid any risk of echinococcosis transmitted by foxes).

 

The Fragaria vesca (or small strawberry in Latin), commonly called wild strawberry, is a perennial herbaceous plant in the rose family that grows naturally throughout much of the Northern Hemisphere, and that produces edible fruits strongly flavored.

With a botanical point of view, the fruit is in fact an accessory fruit.

jeudi 26 mai 2016

Mon jardin sous les bois

Nous avions déjà vu des fleurs dès février et mars.


 Les fraises des bois sont maintenant en train de murir et colorent le parterre.
 

Le Fraisier des bois (Fragaria vesca ou petite fraise en latin) est une espèce herbacée vivace de la famille des Rosaceae. On le trouve dans tout l'hémisphère nord.

Les fraises des bois sont réputées pour leur arôme plus recherché que celui des fraises des jardins. Les premières traces écrites de culture datent de 1324. En 1368, 12000 pieds sont plantés dans les jardins royaux du Louvre.
En terme botanique, la fraise est en fait à classer parmi les faux-fruits.

Il suffit d’attendre qu’elles soient mûres pour en faire un excellent coulis, préférable à la consommation crue pour éviter les risques, même faibles, de l'échinococcose transmise par les renards qui eux aussi en sont friands.

mardi 24 mai 2016

Quiet female


 
This female orange tip (Anthocharis cardamines) stayed a long moment allowing pictures to be made while I have been running after more colorful but also more agitated males for weeks.

The males are a common sight in spring, flying along hedgerows and damp meadows in search of the more reclusive female which lacks the orange.

The butterfly is found across Europe, and eastwards into temperate Asia as far as Japan. The past 30 years have seen a rapid increase in the range of the orange tip in the UK, particularly in Scotland and Ireland, probably in response to climate change.
The common name derives from the bright orange tips of the male's forewings. This is the case too in Dutch (Oranjetipje), while Aurorafalter in German and Mariposa aurora in Spanish are closer to the French Aurore (dawn).
 
The female lays eggs singly on the flowerheads of cuckooflower (Cardamine pratensis)
 
or garlic mustard (Alliaria petiolata)


and many other species of wild crucifers very common in our forest.
After hibernation being at pupal stage, adults are visible from March to July. So I still hope shooting a (tired) male.

dimanche 22 mai 2016

T’as de beaux yeux tu sais



Cette Aurore (Anthocharis cardamines) femelle est restée tranquillement sur cette fleur un long moment, se laissant photographier à loisir alors que je cours depuis plusieurs semaines après tous les papillons Aurore mâles qui volettent un peu partout sans jamais sembler se poser.  

Ce papillon présente un dimorphisme sexuel très marqué : l'apex des ailes antérieures du mâle est orange bordé d'une petite bande noire alors que la femelle est blanche avec cette même bande à l'apex. Le revers des ailes postérieures est marqué de vert.
L'Aurore est présente dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique, dans toute l'Europe sauf  la partie arctique. Il s’est beaucoup développé au nord du Royaume Uni et en Irlande ces dernières décennies, probablement du fait du changement climatique. On le trouve aussi  dans toute l'Eurasie jusqu'au Japon.
La couleur des bouts des ailes du mâle a donné son nom en anglais (Orange-tip) et en Néerlandais (Oranjetipje), alors que Aurorafalter en allemand et Mariposa aurora en espagnol correspondent exactement au nom français.
Ces papillons sont ici très nombreux parce que les plantes hôtes de la chenille sont nombreuses, en particulier des brassicacées (crucifères) comme des Cardamines qui lui donnent son nom, la Cardamine des prés (Cardamine pratensis) ou  la Cardamine hirsute (Cardamine hirsuta):


Ainsi que l'Alliaire officinale (Alliaria petiolata):
 
Après l’hibernation de la chrysalide (stade nymphal), les adultes sont visibles de mars à juillet (parfois plus tard en montagne), en une seule génération annuelle.

Je ne m’avoue donc pas vaincue et continue à essayer de photographier un mâle, fatigué.

vendredi 20 mai 2016

Giants’ stones

The Sidobre is a mountainous area located in the south of the Massif Central, 25 km from the cottage. It is a 12 km long, 10 km wide plateau made of granite, which makes 120 square km of the same block, the largest in Europe.
The granite of the Sidobre is a plutonic rock resulting from a Hercynian intrusion dated back to 300 million years. The magma cooled down slowly and crystallised at a depth of 7.5 to 20 km. It eventually came to the surface with the erosion of the Cambrian metamorphic rocks.
It is a land full of mysteries where you can…

 … play in chaos, stone rivers built by some angry giant…
 … follow creeks and find gigantic cascades…

… or simply follow tracks in the forest and find thousands of  rocks with amazing shapes and names.

Thanks to the large area and the quality of the granite, the place provides for more than half of the granite used in France for construction or burial stones.
 
All graveyards in France have at least one tomb made of the Sidobre stone.
 

Au pays des géants

Le Sidobre est un territoire boisé situé à l'est de Castres, à 25km du gîte. C’est un massif granitique de 12 km de longueur sur 10 km à sa plus grande largeur, soit environ 120 km2. Cela en fait la plus grande région granitique d’Europe d’un seul bloc.
La poussée magmatique qui l'a créé date de 300 millions d’années, et les boules de granite se découvrent progressivement avec l’érosion qui a lieu depuis lors.
C’est une terre de mystères aussi où il fait bon…

… Jouer à cache-cache dans les chaos qui sont autant de rivières de rochers jetés là par quelques géants en colère…

… Remonter les ruisseaux jusqu’aux cascades vertigineuses …


… Ou parcourir les nombreux sentiers forestiers balisés à la découverte des centaines de rochers aux formes et aux noms pittoresques.

Compte tenu de la surface du massif et de sa qualité, les carrières du Sidobre fournissent plus de la moitié du granite utilisé en France dans la construction et pour les monuments funéraires.

 

Il n’y a pas de cimetière en France sans au moins une dalle originaire du Sidobre.
 
 
 

jeudi 19 mai 2016

Bienvenus, welcome, welkom, willkommen, bienvenidos, benvenuti, benvenguts


The flying leaf

The brimstone (Gonepteryx rhamni) is one of the first butterflies early in spring. Its name comes from its yellow color similar to sulphur. Its wing shape is unique to act as camouflage and it never settles with its wings open. In the picture here the upper side is visible thanks to a shooting at the very moment it escapes from a Violette.

It is a male because the upper side is yellow while the female is white with a greenish tinge, but both have an orange spot in the center of each wing.


It lives in Europe, except in the extreme north, in North Africa and in Asia. In many of European countries, its common name refers to its color too but compared to lemon, papillon Citron in French, Zitronenfalter in German, Citroenvlinder in Dutch and Listkowiec cytrynek in Polish.
It is one of the longest lived butterflies, living up to thirteen months, although most of this time is spent in hibernation (outdoor contrary to most butterflies in that case). The brimstone usually hides until early spring, although a warm January day will occasionally wake an eager male.

The name "butterfly" is believed to have originated from the brimstone which was called the butter-coloured fly by early British naturalists.

mardi 17 mai 2016

Citron et violette

Annonciateur du printemps, il a été l’un des premiers à envahir la lisière de la forêt, c’est le papillon citron (Gonepteryx rhamni). Pris ici sur le vif au moment de s’envoler après avoir butiné une violette, cela permet de voir son corps couvert de fins poils duveteux.

Ce qui est assez rare car il reste toujours fermé quand il est au repos sur une fleur pour mieux ressembler à une feuille.
Son nom commun vient bien sûr de sa couleur, que l’on retrouve avec  Zitronenfalter en allemand, Citroenvlinder en néerlandais et Listkowiec cytrynek en polonais. Son nom Brimstone en anglais vient aussi de sa couleur mais en référence au souffre dont c’est l’ancien nom. Il s’agit d’un mâle car la femelle a un jaune moins éclatant.
 
Il est présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique. On le trouve aussi ailleurs en Europe sauf tout au nord.
C’est l’un des papillons qui a la plus grande longévité (plus d’un an) et qui hiberne dans la nature. Si on le dérange ou le capture, il tombe dans un état cataleptique de mort apparente. Autre ruse après celle de passer pour une feuille.

samedi 14 mai 2016

Gentlemen prefer blondes



Along the slope of the Black Mountain, there are many herds of cows for meat production. It’s a natural system where calves are fed with the milk of their mother and then with grass.
The most common breed in the region is called Blonde d’Aquitaine.


Bulls, cows and calves enjoy years of peaceful pastures and the meat, available in the shops around, is delicious.

Auprès de ma blonde

Sur le piémont de la Montagne Noire on trouve de nombreux élevages de vaches de race bouchère. Il s’agit souvent d’une production très naturelle de veaux élevés sous la mère, puis nourris à l’herbe.


La race la plus répandue dans la région est la Blonde d’Aquitaine.
Les animaux, en famille, sont paisibles et la viande produite, disponible dans les commerces de la région, délicieuse.
 

mardi 10 mai 2016

Ball of drops yesterday and ball of suns today

 

Dandelion after the rain…
 
… and under the sun
 
 Fruits are achenes disseminated by wind.

Dandelion (Taraxacum) is a very common plant which interesting properties are not always well known. Its name comes from the French name of this plant, dent-de lion, meaning "lion's tooth”, as a reference to the form of the leaves.

This flower is the emblem of a famous French editor. Young pupils used to receive their first dictionary Larousse when entering secondary school. Mine is dated 1970:

Boule de gouttes hier et boule de soleils aujourd’hui



Pissenlit après la pluie…



… Et sous le soleil revenu

Les fruits sont des akènes à aigrette disséminées par le vent
 
Le pissenlit ou dent-de lion (Taraxacum) est une plante très répandue dont les bienfaits sont pourtant méconnus.
 
C’est l’emblème d’un éditeur que nous trouvions avec sa devise « je sème à tout vent » sur la couverture du beau dictionnaire Larousse que nous recevions à la rentrée des classes de la première année de secondaire. Le mien date de 1970 :
 

samedi 7 mai 2016

A pigeon’s home is its castle

Around here more than 1700 dovecotes have been built, like this one among three situated close to the village of Soual. 
 
And this with half-timbering in the nearby village of Lescout, dated 13th and 14th centuries.

 A great variety of those dovecotes can be found along countryside roads. 
 
They offer very nice architecture particularities. Around the city of Castres, they have on the roof a small tower comparable to the local bell tower, hence named le clocheton. 
 
When built on stilts, they have a specific stone called capel (hat in Occitan), in order to prevent predators like cats, rats… killing the off-springs.

 
Before French Revolution, only Noble families could have a dovecote (pigeonnier or colombier in French). This was the first privilege to be abolished during the French Revolution on the famous night of 4 August 1789, as indicated in the article 2 of the Decret published on 11 August:
 
 
However, in our region, this privilege was not so strict, which explains why so many dovecotes still exist.