vendredi 30 octobre 2015

Au pays des arbres roux

Petite ballade ce matin. Il fait un temps superbe et un petit vent doux.

 
Les chiens s’en donnent à cœur joie puis reviennent vers moi tout essoufflés.


 

mardi 27 octobre 2015

Un champignon aussi beau qu’utile aux hommes

Sur les arbres morts on peut trouver des Trametes versicolor (ou Coriolus versicolor ou encore Polyporus versicolor).
Ils sont de couleurs variées. Quand ils sont vieux et verts, comme ici, c’est qu’ils abritent une algue verte qui les colore.
Ces champignons s’attaquent surtout au bois de feuillus, en particulier le hêtre en détruisant la lignine. Mais ils contiennent des polysaccharides utilisés en immunologie et pour lutter contre certains cancers. En 2011, une équipe de scientifiques ont découvert que ce champignon pouvait soigner le cancer de la prostate. Des tests sur des souris ont montré que la tumeur régressait de manière spectaculaire.
 
 

samedi 24 octobre 2015

Trek dans le ruisseau

Je continue mes repérages pour de nouveaux sentiers de randonnées en remontant le ruisseau du Sant qui traverse notre forêt.
Jusqu’à maintenant, l’automne a été très beau et il n’a presque pas plu. Le ruisseau est très bas et très paisible.
 

dimanche 18 octobre 2015

mardi 13 octobre 2015

Feu d’artifice forestier

Oh ! la belle jaune, les érables (dans mon dos),
Oh ! la belle rousse, les châtaigniers (à gauche),
Oh ! la belle verte, les hêtres (à droite),

Mais pas de belle bleue, aujourd’hui il pleut.


Alors, tout luit, comme ce lierre sur un frêne

 
ou ce rameau de chêne
 
 

lundi 12 octobre 2015

Champignons des bois

Petite sortie champignons. Pas de grosse récolte pour le souper mais de belles découvertes comme celui-ci de la famille des Psathyrellaceae, le Coprin pie ou Coprin noir et blanc (Coprinopsis picacea) qu’il vaut mieux manger avec les yeux seulement. Trop vite observé, il est parfois confondu avec un autre coprin, le coprin chevelu (Coprinus comatus) qui est, lui, comestible.

 

Un peu moins pimpant quand il est plus vieux.
 
Je posterai d’autres articles sur les champignons dans les prochains jours, mais en attendant voici un site très bien fait pour éviter de s’empoisonner (voir notamment les lactaires qui peuvent être comestibles ou mortels), j’aime particulièrement la page « curiosités » :

samedi 10 octobre 2015

Des piquants à la douceur, une question de patience

Ah, les châtaignes ! On peut les manger étuvées ou grillées dans une poêle trouée au coin du feu. Mon mari y arrive au barbecue.

On peut aussi en faire de la crème, souvent appelée crème de marrons. Mais contrairement au cochon, dans la châtaigne on ne mange pas tout. Et il faut s’armer d’une bonne dose de patience pour enlever les deux enveloppes.
En tous cas le résultat est délicieux, nature sur une tartine de bon pain ou dans un yaourt.


On peut aussi faire des marrons glacés, mais là-aussi il faut une sacrée patience. Ne pas écouter les recettes sur internet qui donnent 40 minutes de préparation pour 1 kg de châtaignes.
Enfin, quand on aime, on ne compte pas.  

Recette en occitan ardéchois sous-titré français:



English translation being done.

jeudi 8 octobre 2015

Petit géranium des bois

Au printemps un ami est passé nous voir. Nous sommes partis herboriser car il connait bien les « plantouilles » et il y en a beaucoup à découvrir ici. Il m’a fait remarquer que nous avions plusieurs types de géranium sauvages. Ils sont beaucoup plus petits que ceux dans nos jardinières mais ont une graine à la forme comparable.
En ce moment, au bord des sentiers fleurit le délicat géranium noueux (géranium nodosum) dont les fleurs sont de couleur rose à violet avec des pétales échancrés en cœur. C’est une plante vivace que nous retrouverons donc l’an prochain.
 
 

mercredi 7 octobre 2015

Dans la potion magique du roi Mithridate

Dans nos forêts on découvre des plantes modestes qui ont pourtant une bien belle histoire à raconter.
C’est le cas du Calament vulgaire (Clinopodium Vulgare). Ce sont des plantes  vivaces des bois et rocailles incultes, proches de la menthe, dont on utilise les tiges, feuilles et fleurs. Il était notamment utilisé pour fabriquer la thériaque (appelée θηριον par les Grecs), célèbre contrepoison du roi Mithridate rapporté à Rome par Pompée, puis complété par Andromaque, médecin de Néron.







Les fleurs sont mauves ou violettes, très rarement blanches comme ce pied derrière la maison en allant dans la forêt. Elles sont groupées autour de la tige, au même niveau (en verticille), à l'aisselle des feuilles supérieures, et constituées d'un tube bilabié à lèvre inférieure trilobée.

 

lundi 5 octobre 2015

Tapis de fakir pour chien

Dans notre vallée schisteuse, les châtaigniers sont heureux et nombreux. Ils ont résisté à la maladie de l’encre qui en a décimés beaucoup en France depuis 1860.

Depuis quelques jours, les bogues de châtaignes couvrent les sentiers, obligeant les chiens à raser les bords. Et oui, nous les humains, nous portons des chaussures, mais eux…


Quant aux châtaignes, plutôt grosses cette année, contrairement aux noix, elles font le bonheur de tous à commencer par nos chèvres et nos nombreux voisins: les sangliers.
 

vendredi 2 octobre 2015

A la recherche du passé caché dans la forêt

Tout le long de la vallée du ruisseau du Sant les anciens avaient construit des moulins foulons.
Du latin fullo, il s’agissait d’un bâtiment (le plus souvent un moulin à eau, gynaeceum en latin) où l'on battait ou foulait les draps ou la laine tissée, dans de l'argile pour les assouplir et les dégraisser. Il pouvait aussi servir pour les cuirs et peaux. La région en était grande productrice.

Le principe de fonctionnement est un arbre entraîné par une roue hydraulique qui tourne devant une batterie de maillets, placés en position de bascule au-dessus des cuves.

Dans notre forêt, une ruine m’a longtemps intriguée. Ma famille m’avait parlé de ces moulins foulons et j’en ai trouvé la mention sur le cadastre de Napoléon (débuté en 1807) dont voici l’extrait
 

Source: Archives départementales du Tarn 

Redécouvrant cet endroit au milieu des ronces, j’ai donc décidé de dégager le chemin qui y mène pour ouvrir ce nouveau sentier de randonnée, le sentier du moulin foulon, pour la période touristique 2016. Et en plus des ruines du moulin, le ruisseau est à cet endroit particulièrement enchanteur.

 
 
 
Dernier moulin foulon en activité en France:
 
 
 
English translation being done.

jeudi 1 octobre 2015

Apéritif pour écureuils

La forêt n’a pas encore pris son manteau automnal mais les fruits d’automne sont bien là ; plutôt précoces d’ailleurs, certainement grâce à l’été ensoleillé et chaud que nous avons eu.
Ça et là, sur les sentiers, on trouve les cadeaux que la nature fait aux habitants des bois, pour leurs provisions avant les rigueurs de l’hiver.
En guise d’apéritif pour nos petits écureuils, partout tombent les glands des chênes.

Les écureuils super héros